Nos collections

Tennis & Sneakers : une longue histoire d’amour ?

Tennis & Sneakers : une longue histoire d’amour ?
74

Date de publication

Date de mise à jour

Auteur de la publication

Aurélie

Véritable phénomène aujourd’hui, la sneakers lifestyle est finalement un accessoire récemment arrivé dans nos dressings. Aujourd’hui confortables, elles se portent dans toutes les occasions, se retrouvent dans tous les coloris et tous les styles. Cependant, son histoire et ses origines sont intimement liées au monde du sport et aux grandes compétitions sportives telles que les Jeux Olympiques, la Coupe du monde de Football ou encore les Grands Chelems du tennis tels que l’US Open, Roland-Garros ou encore Wimbledon.

Et c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui. En quoi la sneaker que nous connaissons est-elle liée au tennis et surtout à l’US Open ?

Un peu d’Histoire !

Les chaussures de sport sont apparues il y a un peu plus d’un siècle et ne cessent d’être réinventées. De nos jours, elles sont même sorties des stades et des courts de tennis pour être portées en ville pour le style, et non plus pour la performance (du moins plus seulement).

La première basket sportive a été inventée en 1868 par la Candde Manufacturing Co dans le Connecticut aux Etats Unis. En France, celle-ci n’apparaîtra que quelques décennies plus tard, en 1892. À cette époque, les paires de tennis étaient essentiellement en toile et en caoutchouc pour les semelles, ce qui était une révolution à l’époque.

Vous l’aurez donc compris, nos voisins Américains ont été les premiers à s’essayer à la basket de sport, d’où les anglicismes que nous connaissons “baskets”, “sneakers” ou encore “tennis” qui réfèrent tous à la même chose : la chaussure de sport. Évidemment, le sens de ces mots va aujourd’hui bien au-delà du sport, nous faisons même la différence entre “baskets mode” et “baskets sport” ou encore la différence par leur matière “baskets en cuir” ou “baskets en toile”.

À cette époque, les sneakers étaient portées par les sportifs, notamment lors de grandes rencontres sportives. En 1890, William Foster le fondateur de Reebok commence à commercialiser des chaussures de course.

Le tennis n’a pas été le premier sport à obtenir sa basket ! En 1895, c’est en Angleterre que les premières chaussures d’athlétisme sont inventées avec la création de J.W. Foster and Sons. Après cette date, les innovations en termes de basket de sport s’enchaînent et les marques poussent comme des champignons !

Ce nom vous dira sans doute quelque chose, surtout si vous êtes un sneakerhead, New Balance. La marque est créée en 1906, et avec elle les premières vraies sneakers de course à pied. De la même façon, d’autres grandes marques comme Converse s’engouffrent dans cette voie. Converse décide de commercialiser en 1917 ses célèbres sneakers montantes Chuck Taylor pour la pratique du basket-ball.tennis et sneakers

Vous vous demandez sûrement, et finalement le tennis dans tout ça ?

Enjeux techniques des chaussures de tennis

Si vous êtes un tennisman, vous savez sûrement que l’accessoire à ne surtout pas négliger est la raquette. Cependant, les chaussures sont également capitales et doivent répondre à un cahier des charges complexe et ​​très précis.

Technologie et design sont en constante confrontation lors de l’élaboration d’une paire de chaussures de tennis. Les finitions se doivent d’être irréprochables. Les discussions en amont du projet sont longues et fastidieuses, car les conditions des matchs sont parfois extrêmes, notamment comme en Australie ou au Moyen-Orient. Le sol avec lequel les chaussures sont en contact, peut atteindre jusqu’à 100 degrés par moment, ce qui complique la tâche des concepteurs (et des joueurs).tennis et sneakers

Mais ce n’est pas tout ! De nombreux points doivent être pris en compte lors de la conception de la basket :

  • La résistance à l’abrasion de la semelle (notamment sur terrain dur).
  • Le maintien et la résistance de la tige, notamment lors des violents changements de direction où les chevilles des joueurs sont rudement sollicitées.
  • La légèreté de la chaussure.
  • L’amorti de la semelle intérieure et extérieure, notamment au niveau du talon.

Cécile Gindre, chef de produit chaussure chez Babolat, explique à TennisAddict que “80 % des déplacements du tennis sont latéraux ou en diagonale”, il est donc nécessaire d’anticiper cela en amont de la conception et de le garder en tête jusqu’au produit fini.

Le site ajoute également que derrière votre basket de tennis préférée se cache “au total, six mois à trois ans de travail et pas moins de 150 opérations de fabrication”.

La naissance de la basket de tennis

Le processus de fabrication d’une basket de tennis est donc complexe et long. En revanche, au début du 20e siècle, les enjeux étaient énormes, car il y avait tout à construire. Comment proposer une tennis à la fois design et technique ? Toute la difficulté était là !

En 1911, la marque Superga commercialise sa paire iconique 2750, première paire spécialement pensée pour le tennis. Sans surprise, les années suivantes, et encore plus après la Seconde Guerre mondiale, de très nombreuses marques emboîtent le pas et rejoignent l’industrie des chaussures de sport. Spring Court en 1936, Adidas en 1949 ou encore Puma un an avant, sont parmi les plus célèbres.

Portées depuis quelques décennies lors de rencontres sportives, notamment aux Jeux olympiques, relancés dans les années 1894 par Pierre de Coubertin, les baskets attirent l’attention grâce à la victoire des athlètes portant ces fameuses nouveautés. Plus tard, de nombreux événements forts en émotion mettront tristement en lumière les sneakers. Comme lors des Jeux Olympiques de Mexico en 1968 ou Tommie Smith, vainqueur du 200m, et l’athlète John Carlos s’affichent poings levés, Puma suède retirées en signe de protestation, contre la discrimination dont était victime les personnes de couleurs aux USA.

Les baskets de sport étaient jusqu’alors des tennis en toile et en caoutchouc, pour la semelle extérieure. Spring Court et ses semelles vulcanisées en caoutchouc étaient déjà bien en place sur les cours de tennis et au delà, adoubées par un certain John Lennon. Mais il faut attendre 1964 pour qu’Adidas rende populaires ses iconiques tennis adoubées aujourd’hui dans le monde du footwear et au-delà. En 1968, le tournoi de Wimbledon notamment, passe d’un tournoi exclusivement dédié aux amateurs à un championnat professionnel. C’est ainsi que le tennis gagne en popularité avec la création des Open mondiaux que nous connaissons aujourd’hui, US Open et Roland-Garros. Le statut des baskets commence à changer et à doucement s’imposer en dehors des vestiaires.

Une star de l’US Open comme ambassadeur

Fondée en 1949, ce n’est seulement à partir des années 60 que la marque aux 3 bandes décide de commercialiser une paire spécialisée tennis. Le marché n’étant pas trop saturé à l’époque, et avec la popularité grandissante des grands championnats de tennis, la marque tire son épingle du jeu. Fabriquée dès 1963, c’est en 1964 que la première basket de tennis de la marque sort. Imaginée par Robert Haillet, lui-même joueur de tennis et directeur commercial, la Stan Smith ou Robert Haillet à l’époque, remporte un franc succès, notamment chez les joueurs de tennis professionnels, conquis par la résistance et la tenue de la nouvelle paire de basket. Et pour cause ! Les innovations sont majeures dans le monde de la basket de sport et de tennis. Tout d’abord, celle-ci est en cuir blanc, véritable avancée pour l’époque où toutes les sneakers étaient en toile. Autres éléments importants, la marque décide d’aérer la tennis par trois rangées de trous devenus iconiques. Pour finir, l’équipementier décide de renforcer le tendon d’Achille mis à rude épreuve lors des matchs grâce à un contrefort. Fun fact : c’est en Alsace que les modèles de Robert Haillet étaient fabriqués.

tennis et sneakers
Stan Smith lors d’un match.

L’avenir est radieux pour la marque qui a réussi son pari : proposer la première sneakers de tennis en cuir. C’est ainsi que la marque décide de conquérir le marché américain et le marché canadien. En 1973, l’entreprise signe alors un contrat avec le célèbre joueur américain et vainqueur de l’US Open en 1971 : le fameux Stan Smith, et devient sponsor officiel du joueur. Gagnant de l’US Open en 1971 et de Wimbledon en 1972, il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde dans la première moitié des années 1970.

Face à ce succès, la marque aux 3 bandes annonce officiellement le nouveau nom de la tennis : Stan Smith.

Le portrait du tennisman et son nom se retrouvent sur la languette des baskets, liant à jamais le tennis à l’histoire des baskets. Son succès est tel qu’il dépasse les frontières du tennis et même du sport. Adidas révolutionne le monde de la mode et rend ces fameuses “baskets blanches » à l’indémodable empiècement vert tendances, sur et en dehors des courts de tennis.

tennis et sneakers

Aujourd’hui, celles-ci sont déclinées dans toutes les couleurs, matières et styles, avec lacets ou scratches. Forte de ce succès, la marque réitère l’expérience dans les années 80 avec le modèle Adidas Forum 84, dédiée cette fois à la pratique du basketball !

Monsieur Stanley Smith est désormais à la tête d’une société d’événementiel sportif et vit en Caroline du Sud mais son nom résonne encore aujourd’hui dans le monde des sneakers. De nombreuses marques se sont imposées dans le monde du sport et du tennis, et les Stan Smith sont désormais plus utilisées en dehors des courts que lors de grands matchs ATP.

Cependant, les Stan ne sont pas les seules à être associées à un célèbre joueur de tennis ! On peut aussi citer la paire de Diadora associée au grand Björn Borg, vainqueur de 11 tournois du Grand Chelem et véritable icône du tennis aujourd’hui encore.

Quelques autres noms et modèles vous disent peut-être quelque chose :

  1. Yannick Noah avec le Coq Sportif.
  2. Jimmy Connors avec Converse.
  3. Guillermo Vilas avec Puma.
  4. Arthur Ashe avec le Coq Sportif. Celui-ci a également donné son nom au cours central de l’US Open !
  5. Rod Laver pour Adidas. Celui-ci a également donné son nom au cours central, cette fois-ci de l’Autralian Open !
  6. Stephan Edberg pour Adidas. Aussi entraîneur d’un certain Roger Federer de 2014 à 2015.
  7. Ivan Lendl pour Adidas. Également entraîneur d’un certain Andy Murray à deux reprises.
  8. Ilie Nastase pour Adidas encore.
    Yannick Noah et ses baskets Le Coq Sportif
    Ilie Nastase en Adidas.

    Guillermo Vilas en Puma.

Aujourd’hui, de nombreux modèles de chaussures lifestyle existent sur le marché dans des styles plus originaux et responsables comme les baskets Wibes.

Articles associés

123

Comment conserver ses sneakers et éviter l’usure ?

Lire cet article
112

5 erreurs à absolument éviter quand on porte des sneakers ! 

Lire cet article
3

Entretenir et nettoyer ses sneakers

Lire cet article

Livraison gratuite

Retour gratuit

Paiement sécurisé

Designed by Babaweb